Service d’écoute

téléphone

01 83 81 90 87

Service d’écoute

téléphone
01 83 81 90 87

Soignants : 2 étapes pour améliorer votre bien-être au travail

bien être au travail 412438679

2 étapes pour être plus heureux au travail si vous êtes soignant

Selon un récent sondage, l’épuisement professionnel toucherait près de 7 soignants sur 10 (1). Pour remédier à cette fatigue dangereuse et au sentiment de mal-être au travail qui en découle, de nombreux professionnels de santé (médecins, infirmières, aides-soignants…) pratiquent des activités de loisirs. Pourtant la qualité de vie au travail reste primordiale pour être heureux. Si vous êtes soignant et que vous voulez améliorer votre bien-être dans votre métier, voici ce que vous pouvez faire.

Etape 1 – Identifiez et respectez vos besoins en tant que soignant

Si vous n’êtes pas heureux dans votre métier de soignant, il est fort possible que vous ne respectiez pas l’un ou l’autre de vos besoins profonds. Pour améliorer significativement votre bien-être au travail, la première étape consiste donc à identifier vos besoins et à y répondre. Pour cela, voici la liste des besoins les plus répandus chez les soignants et des pistes d’action. 

1. Le besoin de reconnaissance 

Ce besoin peut prendre différentes formes. Certains ont besoin d’être reconnus dans leur travail, d’autres dans ce qu’ils sont en tant que personne, d’autres encore dans leurs idées.

Aide-soignante à Lyon, Sophie a besoin d’être complimentée.

« C’est simple. Depuis que j’en ai pris conscience, j’ai pris l’habitude de demander un retour positif à mes collègues en fin de journée. Je vais à la pêche aux compliments (rires). Bien entendu, je fais bien attention à les complimenter en retour. Résultat : cette habitude a créé une ambiance très positive dans notre équipe. » 

Piste – Vous aussi, si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à demander à des collègues des retours positifs sur ce qu’ils pensent de vous, votre façon d’exercer votre métier, vos qualités. En réunion d’équipe, vous pouvez aussi proposer de prendre un temps pour s’échanger des mots bienveillants et des paroles valorisantes entre soignants.

  2. Le besoin de solitude… ou de compagnie

Pour certains soignants, être seul un moment permet de se retrouver, de prendre du recul et retrouver la paix intérieure, surtout lorsqu’ils sont confrontés à des situations éprouvantes, déstabilisantes ou lorsqu’ils doivent gérer un conflit d’équipe. Ce moment leur est nécessaire pour mieux ensuite pouvoir échanger avec l’équipe. D’autres, au contraire, ont besoin de compagnie pour partager ce qu’ils ressentent. 

« Si je reste seule après une situation compliquée, c’est très angoissant. J’ai besoin d’en parler à mes collègues pour me décharger et ressentir leur soutien », explique Samira, jeune interne.

Marie, elle, médecin en soins palliatifs, a un besoin tout différent : « Après un rendez-vous qui me bouscule, je cours m’enfermer dans mon bureau pour prendre de la hauteur. J’en ai vraiment besoin, surtout lorsque je dois prendre des décisions dans les cas complexes. » 

Piste – N’ayez pas peur de vous isoler un moment ou au contraire d’aller chercher la présence de vos collègues en fonction de votre besoin. N’hésitez pas à expliquer vos besoins à ceux qui vous entourent. Ils vous comprendront et y seront attentifs.

3. Le besoin de défi

Pour ne pas tourner en rond, certains soignants ont absolument besoin de challenge, d’innovation, de création…

Pascal, 36 ans, ergothérapeute depuis 8 ans a besoin de défis pour être stimulé dans son métier. À chaque nouveau patient qu’il rencontre, il se lance un nouveau challenge pour l’aider à être mieux adapté à son environnement.

Piste – Si vous aussi vous ressentez ce besoin, comme Pascal, donnez-vous des défis, fixez-vous des objectifs! 

4. Le besoin d’organisation

Travailler dans un environnement ordonné et planifié est un élément rassurant pour bien des soignants surtout lorsque l’on doit gérer un manque de temps.

Paul, cadre d’une clinique réputée dans le Bordelais, a besoin de structurer son temps pour ne pas se sentir débordé.

« Chaque matin avant le service, je prends entre 15 et 30 minutes pour planifier ma journée et répartir les tâches. Cela me donne ensuite une grande liberté d’esprit et me permet d’être davantage présent à ce que je fais ».

Piste –Vous aussi, si c’est un besoin, prenez le temps de planifier ce que vous devez faire, en distinguant les tâches importantes, les tâches urgentes et les tâches secondaires.  

5. Le besoin sensoriel

Certains soignants sont particulièrement sensibles à leur cadre de travail. Cela passe aussi bien par la décoration que par d’autres éléments comme la luminosité ou la qualité sonore, la texture des matériaux utilisés etc. Ici plusieurs sens peuvent être sollicités.

Line, psychologue en libéral, est sensible à l’esthétique.

« Dans ma salle d’attente, j’ai décidé d’installer des sofas et mettre de la moquette. Même si c’est salissant, cela crée un environnement chaleureux et confortable. J’ai l’impression d’accueillir les gens avec plein de chaleur humaine. »

Piste – Si c’est aussi un besoin pour vous, repérez les éléments que vous pourriez modifier. Mettre de la musique Jazz dans la salle d’attente, afficher une belle photo dans la salle de réunion d’équipe, parfumer votre bureau avec un parfum délicat etc. Créer une ambiance dans votre lieu de travail vous aidera à vous sentir mieux.

6. Le besoin d’imprévu, de surprise

L’imprévu et l’adrénaline stimulent. Chez certains soignants, cela booste littéralement le quotidien au travail.

Valérie, infirmière aime le défi et l’imprévu. Elle trouve dans son travail aux urgences de quoi nourrir son besoin d’adrénaline !

Piste – Si c’est l’un de vos besoins… organisez l’imprévu ! Faites-en sorte de rencontrer de nouveaux collègues, de passer une tête dans un autre service etc. N’attendez pas que les surprises tombent du ciel mais ouvrez le champ des possibles au maximum.

Etape 2 – 4 questions à se poser

Voici une deuxième étape pour vous aider à améliorer votre bien-être et exercer votre métier dans la joie et la bonne humeur ! Posez-vous les 4 questions suivantes… et répondez-y !

Z

Question 1 : De quoi ai-je besoin pour me sentir bien en temps normal, et à mon travail ?

Jean est psychiatre. Il a des consultations compliquées qui lui demandent beaucoup de concentration. Pour tenir la journée, il décide de s’offrir un « sas de décompression entre chaque consultation ». Il s’autorise un temps de silence et de relaxation avant de poursuivre ses consultations.
Et vous ?

Z

Question 2 : Qu’est-ce que je ressens lorsque ce/ces besoin(s) ne sont pas satisfait(s) ?

Pierre écoute de la musique toute la journée. En EHPAD, il n’en écoute pas. Lorsque le stress monte, la musique lui manque.  Il se sent alors nerveux. Pierre décide de mettre une radio dans son poste de soin et prépare ses soins en musique. Cela l’apaise et il se sent plus disponible à ses patients.
Et vous ?

Z

Question 3 : Qu’est-ce qui m’énerve à mon travail, et pourquoi ?

Véronique a besoin que tout soit bien rangé et propre chez elle. Depuis qu’elle travaille à l’hôpital, elle a du mal à supporter le désordre qui règne dans le poste de soin. Cela l’irrite tous les jours et la met de mauvaise humeur. Cela favorise sa démotivation. Véronique décide de prendre 5 minutes tous les jours pour ranger le poste de soin afin de se sentir mieux.
Et vous ?

Z

Question 4 : Que puis-je mettre en place pour rendre mon travail plus agréable ?

Melinda aime être massée car cela la détend beaucoup. Elle n’ose pas le demander à ses collègues. Elle décide d’aller voir sa cadre pour financer un fauteuil masseur pour la salle de repos de son équipe. Elle peut ainsi prendre 10 minutes chaque jour de relaxation et en faire profiter aussi ses collègues.
Et vous ?

Vous l’avez compris, lorsqu’on est soignant, il existe de nombreuses pistes qui permettent de faire grandir le sentiment de bien-être. Connaître vos besoins et y répondre est incontournable. N’oubliez jamais que prendre soin de vous est indispensable pour prendre soin des autres. Si vous avez besoin d’en parler, n’hésitez pas à contacter notre service d’écoute confidentiel et gratuit ! Les bienfaits de l’écoute sont réels. 

Clotilde Vitrant, infirmière

1) Étude sur le bien-être et les besoins du personnel soignant, réalisée par Nuance Communications avec HIMSS (Healthcare Information and Management Systems Society) auprès de plus de 400 médecins et infirmiers dans 10 pays différents.

Des soignants à votre écoute. 

Conçu par des soignants pour des soignants.

une équipe pluridisciplinaire de soignants disponibles pour vous écouter. 

Service Confidentiel et Gratuit

contact

Vous souhaitez un soutien par email

    En savoir plus sur la gestion des données personnelles : Mentions légales
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.